Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Bonjour, ce site présente les films qui sortent en dvd, mais j'ai créé aussi un autre site qui permet de savoir quels sont les films qui passent à la télé.Il me serait très utile par exemple que vous me disiez si le site ne vous intéresse pas et ne vous intéressera jamais, ou bien s'il pourrait vous intéresser mais uniquement à la condition qu'il soit présenté autrement, ou qu'il ait d'autres fonctionnalités. Cordialement.
formulaire de contact

Sortie vod, dvd: Merci Patron !

Film réalisé en 2016, France, par : François Ruffin
Durée: 1h24
Genre: Documentaire
Jocelyne et Serge se retrouvent au chômage après la délocalisation de leur usine en Pologne par le groupe LVMH. Le couple, endetté, risque de perdre sa maison. François Ruffin, fondateur du journal Fakir, décide de les aider.
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: 4 oct 2016
: 4 oct 2016
: inconnue
Nombre de votants: 2 277 internautes
8,9  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
264
2 013
note: 7,8
note: 9
sortie vod, dvd Merci Patron !
© Jour2Fête - Fakir
< >
vod
dvd
Téléchargez légalement en vente vod sur itunes
vente:9.99 €HD 9.99 €
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
Trouver le film en VOD
grâce au SERVICE PROPOSÉ PAR LE
La répartition des votes des internautes (IMDb)
74%
ont adoré
sortie vod, dvd 3D
(notes: 9 et 10)
23%
aiment vraiment
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
1%
aiment moyen
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
1%
n'aiment pas
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
1%
détestent
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd Merci Patron !):

"Version picarde de Michael Moore, le journaliste activiste François Ruffin élabore un traquenard de haut vol avec suspense, changement d'identité et caméra cachée."
Telerama

"Dans la grande tradition du documentaire de Gauche qui profane la bienséance des discours économiques ressassés sur les grandes chaînes d'information en continu, Merci Patron !  sort en plein débat sur la révision du code du travail par une certaine Gauche au pouvoir. Cette heureuse coïncidence vient rappeler aux endormis de la République les ravages d'un certain capitalisme qui, sous prétexte d'offrir des postes aux travailleurs, enrichit l'unité d'un homme (le cas du milliardaire Bernard Arnault, contre lequel tout le projet est bâti) contre l'unité des travailleurs, vassaux jetables, exploités et licenciés, au nom d'une entreprise tentaculaire qui semble vivre non pas pour servir l'ouvrier, mais, selon cette thèse, pour l'asservir."
Avoir Alire - Frédéric Mignard

"Dans un documentaire culotté, des chômeurs nordistes jouent un bon tour au patron de LVMH, fossoyeur d'emplois de la région."
Les Inrocks

"Cette fois, ce sera l'attaque frontale : Klur-Ruffin contre Arnault. L'époque néolibérale enseignant que si l'on ne demande pas avec ce qu'il faut de force, on n'obtient rien, Klur-Ruffin va demander. Avec ce qu'il faut de force. En l'occurrence : 45 000 euros de dédommagement pour réduction à la misère, plus un contrat à durée indéterminée (CDI) quelque part dans le groupe pour Serge ! Et sinon, campagne de presse. Pas Le Monde, pas France Inter, pas Mediapart : Fakir, journal fondé par Ruffin et basé à Amiens. Tremblez, puissants ! C'est à ce moment que le film passe d'un coup dans la quatrième dimension, et nous avec. Car dans le cortex frontal de l'éléphant, l'attaque du moustique a semé un sacré foiridon. Et le puissant se met à trembler pour de bon."
Le Monde Diplomatique - Frédéric Lordon

"Merci Patron !  est un documentaire qui tacle Bernard Arnault. Pour sa première réalisation, le journaliste François Ruffin dresse une satire sociale qui blâme les pratiques de la première fortune de France."
Le Point

"Que pense la presse du film Merci Patron !  de François Ruffin sorti officiellement en salle aujourd'hui ? Entre l'enthousiasme affiché du Monde, du Canard enchaîné ou de Télérama et le silence pieux des Echos et du Parisien, propriétés de Bernard Arnault, héros du film de Ruffin, on trouve une pépite dans le JDD qui publie un résumé... sans citer LVMH ou son patron. (...) Le JDD
salue un film "plaisantin plutôt que pleurnichard, fort d'une mise en scène bout de ficelle et facétieuse". Un documentaire qui "tricote une fable contemporaine où il est permis de rire et de s'interroger sur les tenants et aboutissants de la mondialisation". Mais qui est visé dans ce film ? Vous n'en saurez rien. Le JDD réussit l'exploit de ne jamais citer LVMH ou Bernard Arnault. Chapeau."
Arrets sur Images

"Communiqué des syndicats SNJ, FO, SNJ-CGT et de la SDJ du journal Le Parisien : « Les syndicats SNJ, SNJ-CGT et FO ainsi que la SDJ ont été reçus lundi à leur demande par le directeur de la rédaction à propos du film Merci Patron !  dont notre journal n'a pas parlé sur décision « assumée » de Stéphane Albouy.
Ce film auquel le journal Le Monde a consacré deux pages et Le Canard Enchaîné une demi page met en scène le groupe LVMH. Bien que diffusé dans moins de 10 salles parisiennes et une trentaine en province, il a attiré 80 000 spectateurs - ce qui est un très gros succès pour un film hors des grands circuits de diffusion - et fait l'objet d'un énorme buzz sur les réseaux sociaux. Pourtant, ordre a été donné aux confrères du service culture-spectacle qui avaient visionné le long métrage de ne pas le chroniquer, fut-ce en 10 lignes. De même a été repoussée plus tard une proposition de sujet du service politique sur le buzz suscité à gauche par le film sous prétexte qu'il s'agissait « d'un sujet militant », « et qu'il y avait d'autres sujets prioritaires ce jour là ». L'argument est étonnant car s'il ne faut plus parler dans nos colonnes des actes militants, la rubrique politique a-t-elle encore une raison d'être ? 
À nos yeux, et malgré les dénégations de la direction, c'est un acte de censure qui a été posé. Ou plus précisément d'auto censure. Demain sera-t-il impossible de parler d'une marque appartenant à LVMH ou de Bernard Arnault autrement qu'en termes laudateurs ? Aura-t-on le choix entre louange bien dosée ou silence honteux ? »"
Acrimed
Synopsis usuel:

Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, et risquant désormais de perdre sa maison. C’est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d’un inspecteur des impôts belge, d’une bonne soeur rouge, de la déléguée CGT, et d’ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l’assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le coeur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l’emporter contre un Goliath milliardaire ?
Sortie ciné : 24 février 2016
Box office France: 508 342 entrées cinéma