Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Ils jouent dans des films, après-demain soir à la télé :
20h55
Russell Crowe
Russell Crowe
21h05
Amy Adams
Amy Adams
21h05
Daniel Day-Lewis
Daniel Day-Lewis
21h05
Jean Dujardin
Jean Dujardin

Sortie vod, dvd et blu-ray: X-Men - Apocalypse

Film réalisé en 2016, USA, par : Bryan Singer
Durée: 2h24
Genre: Action, Fantastique, Science-fiction, Aventure
Xavier a réussi à contrer les Sentinelles, mais dix ans après, un nouveau voyage dans le temps modifie le présent. Apocalypse, le premier mutant, né au temps des égyptiens, se réveille, et, déçu par le monde qu'il découvre, décide de l'anéantir.
Disponibilité Blu-Ray 3D
Disponibilité Blu-Ray 4K
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: 19 sept 2016
: 19 sept 2016
: 19 sept 2016
Nombre de votants: 149 588 internautes
7,3  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
143 541
6 047
note: 7,3
note: 8
sortie vod, dvd et blu-ray X-Men - Apocalypse
© 20th Century Fox - Marvel
< >
vod
dvd blu-ray
Téléchargez légalement en location vod sur itunes
location:4.99 €HD 4.99 €
vente:9.99 €HD 9.99 €
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
Trouver le film en VOD
grâce au SERVICE PROPOSÉ PAR LE
La répartition des votes des internautes (IMDb)
24%
ont adoré
sortie vod, dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
52%
aiment vraiment
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
17%
aiment moyen
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
4%
n'aiment pas
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
3%
détestent
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd et blu-ray X-Men - Apocalypse):

"X-Men - Apocalypse est un film à grand spectacle, merveilleusement bien goupillé. Les amateurs de scènes ébouriffantes seront servis."
Strange Movies

"L'ensemble du film est visuellement bon, les maquillages et costumes ont leur part de réussite dans l'identité visuelle et le film reste à découvrir sur grand écran."
Scifi Universe

"Cet X-Men propose un grand nombre de personnages à l'écran. Mais, encore faut-il réussir à les réunir sans que cela paraisse brouillon. Cela tombe bien, de ce côté-là, le film ne tombe pas dans la surenchère et réussi à donner son quart d'heure de gloire à tout le monde, ne négligeant pas les seconds rôles et ne surcotant pas les principaux héros.
Un rythme différent, des effets spéciaux époustouflants
Ce qui m'a marqué dans le long-métrage de Bryan Singer, c'est son rythme, beaucoup plus calme qu'à l'accoutumé. Ne vous attendez pas à des séries de batailles spectaculaires les unes après les autres, non. Le film a l'intelligence de développer ses passages, nous proposant par ailleurs de larges plans permettant au spectateur de s'immerger au sein des décors et des personnages qui les composent."
Le Journal du Geek - Mathieu

"X-Men - Apocalypse est différent de tout les films de super-héros que l'on a pu voir jusqu'à maintenant dans le sens où il est plus proche d'un film de catastrophe que de la réalisation super-héroïque classique. (...) cet Apocalypse fera le bonheur des amoureux d'effets spéciaux spéctaculaires et dévastateurs. L'image est d'une grande beauté, alternant les décors urbains et les plaines désertiques, faisant voyager le spectateur entre la Pologne, l'Egypte et les Etats-Unis."
Le Journal du Geek - Mathieu

"Tout imparfait qu'il soit, X-Men - Apocalypse est tout bonnement un des films de super-héros les plus ambitieux vus à ce jour. D'abord ce X-Men regorge de scènes de confrontation dantesques (...), préparez-vous à une véritable rupture d'anévrisme dès lors que les mutants usent de leurs pouvoirs. Ensuite il opère un choix narratif et esthétique décisif. Certes, on pourra regretter que le film ait opté pour une photo aussi impersonnelle, mais son découpage lui, est terriblement inventif. Lors de la désormais indispensable séquence ralentie de Quicksilver, dès que les pouvoirs entrent en jeu (Cyclope et Jean Grey sont formidablement servis par la caméra de Singer) mais aussi dans sa représentation du monde. Dans X-Men - Apocalypse, on ne se balade pas de zones industrielles en parkings délavés. Le film nous emmène dans des lieux bien réels, qu'il incarne et malmène en fonction des exigences du récit. Synger offre ainsi plus qu'un film d'action tout public, il livre une uchronie qui questionne avec pertinence l'univers où nous évoluons. Décider de pulvériser Auschwitz lors d'une scène fondamentale de l'évolution de Magneto offre au métrage une force symbolique parfois tétanisante."
Ecran Large - Simon Riaux

"La principale force du film est son casting, renouvelé et porté par de jeunes acteurs talentueux dont une Sophie Turner, qui livre une performance solide dans le rôle d'une Jean Grey qui se cherche et qui est effrayée/effrayante à cause de pouvoirs qu'elle ne maitrise pas encore."
Comicsblog

"L'arrivée de la nouvelle génération : Jean, Scott, Diablo, Tornade, apporte un vent de fraicheur, mais aussi de nostalgie aux années 2000, faisant écho à l'ancienne trilogie (notamment à X-Men 2 aussi réalisé par Bryan Singer, considéré pour beaucoup comme le meilleur épisode). Le choix de ces nouveaux acteurs est remarquable tant dans l'aspect physique que dans le caractère propre à chacun, à l'exception de Alexandra Shipp dans le rôle de Tornade, trop différente de l'interprétation de la talentueuse Halle Berry."
Ciné Séries Mag

"Côté personnages, X-Men - Apocalypse souffle le chaud et le froid. C'est bien simple, l'équipe côté X-Men est irréprochable (...). C'est du côté des vilains, et plus précisément des sous-fifres d'Apocalypse, que les choses se gâtent un peu. Pas que Magnéto, Psylocke, Tornade et Angel soient des déceptions, disons qu'ils ne sont jamais réellement développés. On sent qu'Apocalypse les tient sous son emprise, mais ce n'est pas assez appuyé, et finalement ce quatuor pourtant prometteur se fond un peu dans le décor, du moins quand ça ne tambourine pas. Car dès que l'action démarre c'est une autre paire de manche, et la déception s'efface pour faire place à une utilisation des super-pouvoirs intelligente, un étalage fantastique qui comble le spectateur en recherche de sensations. Le final de X-Men - Apocalypse est d'ailleurs épique à ce niveau (...)."
Culturellement Vôtre

"Cette saga continue d'équilibrer parfaitement l'humour sans en faire trop (...). (...) les fans de Days of Future Past s'attendront surement à une autre scène digne de la fameuse évasion de Magnéto qui nous avait tous surpris et enjoué, ils auront donc la satisfaction de voir une nouvelle course encore plus grandiose que la précédente d'un point de vue technique. Cependant, le simple fait d'évoquer cette nouvelle séquence dénonce tout le problème du long-métrage, et de la saga en générale : une récurrence, certes assumée, mais qui a atteint la limite de ce que pouvait apporter d'inédit ces supers-héros connus du public depuis près de 15 ans."
Ciné Séries Mag

"On découvre Apocalypse et l'étendue quasi infinie de ses pouvoirs. À peine la scène d'introduction est-elle terminée qu'on sait déjà que ce personnage va mettre à mal la cohérence de l'intrigue. On sait déjà qu'il s'agit du super-vilain du film et qu'il va tenter pour d'obscures raisons de détruire le monde. Oui mais voilà, pour que le film marche, il faut que les X-Men puissent gagner. Or Apocalypse présente des capacités d'une ampleur jamais vue dans la saga. La victoire de nos héros promet donc d'être alambiquée au possible. D'autant plus que Magneto, sans doute le plus dangereux des mutants après Apocalypse, se range du côté de ce dernier. Cette situation de départ rend le film à la fois convenu et invraisemblable."
Abus de Ciné - Adrien Verot

"Malheureusement, X-Men - Apocalypse n'arrive pas à faire oublier l'excellent X-Men : Days of Future Past et néglige d'approfondir ses personnages - Diablo et Tornade en tête -. La faute surement aux - trop ? - nombreux héros. Il aurait aussi surement mérité d'être un poil raccourci. Bref, la suite est déjà en préparation, espérons qu'elle rattrapera un peu ce métrage moyen."
Strange Movies

"De sa durée de 2h30, le film lambine, traîne, cherche sa voie, et finit par livrer ce que l'on redoutait le plus, un final de série B aux effets spéciaux particulièrement grossiers. Cela n'est pas la catastrophe logistique des Quatre Fantastiques et l'on prend du plaisir à retrouver tous les mutants qu'on a su adorer au cinéma pendant plus d'une décennie et demie, mais l'impression d'approximation dans le script, d'incapacité à jongler entre les tons (l'humour tombe à plat et l'émotion cale), finit par engendrer une interrogation constante. Comment un cinéaste au style éminent a-t-il pu livrer une réalisation aussi passe-partout, disparaissant parfois totalement pour laisser les effets numériques peu finauds prendre le pas sur son génie d'artisan (...) ? "
Avoir Alire - Frédéric Mignard

"Le retour de Magneto à Auschwitz sonne faux, Oscar Isaac en père fondateur des mutants revenu de son sommeil antique pour assujettir l'espèce humaine est grimé de façon grossière, et quid du manque de justesse des acteurs dirigés de façon approximative ? On citera en particulier Rose Byrne, qui minaude plus qu'elle ne joue, ou la version ado de Tornade, Alexandra Shipp, qui n'a pas l'étoffe de son rôle. Quant à Jennifer Lawrence, son rôle de leader qui ne s'assume pas est une terne réplique de celui qu'elle incarnait déjà dans les Hunger Games. On voit qu'elle n'y croit plus, sa tête est ailleurs que dans un collectif super-héroïque."
Avoir Alire - Frédéric Mignard

"Et en avant pour la surenchère et la bouillie idéologique (nucléaire, fanatisme religieux, Auschwitz...)."
Telerama
Synopsis usuel:

Depuis les origines de la civilisation, Apocalypse, le tout premier mutant, a absorbé de nombreux pouvoirs, devenant à la fois immortel et invincible, adoré comme un dieu. Se réveillant après un sommeil de plusieurs milliers d’années et désillusionné par le monde qu’il découvre, il réunit de puissants mutants dont Magneto pour nettoyer l’humanité et régner sur un nouvel ordre. Raven et Professeur X vont joindre leurs forces pour affronter leur plus dangereux ennemi et tenter de sauver l’humanité d’une destruction totale.
Sortie ciné : 18 mai 2016
Box office France: 2 161 522 entrées cinéma