Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

(pub) MANGEONS NATURE
Une formation par internet pour réapprendre l'alimentation naturelle ( crue ! ).
Vidéos d'apprentissage par modules, webinar, soutien personnalisé, soutien de groupe
Je connais le formateur depuis 20 ans, et c'est une personne sérieuse et très expérimentée.

Sortie vod, dvd et blu-ray: City of Life and Death

Nanjing ! Nanjing !
Film réalisé en 2009, Chine, par : Chuan Lu
Durée: 2h15
Genre: Historique, Drame, Guerre
En 1937, l'armée japonaise est aux portes de Nankin, ville chinoise. Ses chars détruisent les remparts de la ville, et les soldats japonais reçoivent alors l'ordre d'entrer, et de ne laisser aucun survivant, même pas les civils.
Film interdit aux moins de 12 ans.
VOD et DVD location
Sortie Blu Ray location
: 23 nov 2010
: incertaine
VOD et DVD vente
Blu Ray vente
: 23 nov 2010
: 23 nov 2010
Nombre de votants: 8 107 internautes
7,7  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
7 814
293
note: 7,7
note: 8,1
sortie vod, dvd et blu-ray City of Life and Death
© HK Vidéo
< >
vod
dvd blu-ray
dvd blu ray occasion chez Price Minister
dvd blu ray Cdiscount
Vous pouvez louer des dvd (envoyés par la poste) chez: dvd blu ray location chez CineHome
Ou bien Glowria: dvd blu ray location Video Futur

ou encore:
dvd blu ray location Hollystar
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
34%
ont adoré
sortie vod, dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
50%
aiment vraiment
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
11%
aiment moyen
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
2%
n'aiment pas
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
3%
détestent
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd et blu-ray City of Life and Death):

"Un évènement majeur de l'histoire sino-japonaise, un massacre terrible qui reste dans les mémoires chinoises comme un traumatisme encore plus important que les évènements de la place Tian'anmen."
Filmosphere

"Des exécutions de masse à la baïonnette (pour économiser les munitions...) aux viols collectifs, les atrocités les plus éprouvantes se succèdent pendant plus de deux heures, sans que, jamais, le jeune réalisateur chinois ne tombe dans la complaisance pour le spectacle de la violence.
(...)
Lu Chuan multiplie les points de vue sur les événéments."
Télérama

"Lu Chuan (...) a eu accès à des journaux de soldats japonais. Il en a conçu le personnage de Kadokawa, un conscrit qui prend rapidement conscience de l'iniquité de sa mission."
LeMonde
Synopsis usuel:

Chine, 1937. Aux portes de Nankin, capitale de la Chine, l’armée impériale japonaise lance l’offensive. À l’intérieur, les soldats chinois sont totalement désorganisés. Certains veulent se rendre, d’autres s’y opposent par la force, alors que la plupart des troupes et une partie de la population civile ont déjà été évacués. Les remparts sont détruits par des tirs de chars. Les soldats japonais entrent dans la ville fantôme avec ordre de ne pas faire de prisonniers. Le «Massacre de Nankin» est en marche. Parmi les soldats japonais, le jeune Kadokawa prend part à la mise à sac de la ville tout en l’observant avec effroi. Du côté chinois, les soldats sont exécutés en masse, et les femmes de tous âges violées. Les nombreux civils qui n’ont pu être évacués tentent de s’organiser pour survivre...
Sortie ciné : 21 juillet 2010
Box office France: 10 850 entrées cinéma


- - - - -

Ce film est en noir et blanc.

Remarque : 73 ans après les évènements, le massacre de Nankin pèse toujours sur les relations diplomatiques entre le Japon et la Chine : le gouvernement chinois voudrait des excuses officielles de la part des japonais, mais au Japon les nationalistes minimisent la tuerie (300 000 morts selon Pékin) et pire, honorent toujours la mémoire des soldats japonais responsables des atrocités.
La critique sur Film O Sphere
La critique sur Telerama
La critique sur Le Monde