Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Ils jouent dans des films, après-demain soir à la télé :
20h55
Russell Crowe
Russell Crowe
21h05
Amy Adams
Amy Adams
21h05
Daniel Day-Lewis
Daniel Day-Lewis
21h05
Jean Dujardin
Jean Dujardin

Sortie vod, dvd et blu-ray: Interstellar

Film réalisé en 2014, USA, par : Christopher Nolan
Durée: 2h49
Genre: Science-fiction, Drame, Aventure
L'homme a dévasté son propre environnement, la terre est foutue. Le seul espoir est que l'humanité aille vivre sur une autre planète. Une passerelle cosmique est découverte. Elle permet à une équipe d'astronautes de sortir de notre galaxie.
Version Blu-Ray 4K: 28 déc 2017
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: 31 mars 2015
: 31 mars 2015
: 31 mars 2015
Nombre de votants: 627 328 internautes
8,7  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
607 600
19 728
note: 8,7
note: 9
sortie vod, dvd et blu-ray Interstellar
© Warner Bros.
< >
vod
dvd blu-ray
Téléchargez légalement en location vod sur itunes
location:2.99 €HD 2.99 €
vente:7.99 €HD 7.99 €
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
Trouver le film en VOD
grâce au SERVICE PROPOSÉ PAR LE
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
70%
ont adoré
sortie vod, dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
23%
aiment vraiment
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
4%
aiment moyen
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
1%
n'aiment pas
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
2%
détestent
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd et blu-ray Interstellar):

"Interstellar est une épopée humaine incroyable oscillant entre space-opera, film catastrophe, physique quantique et drame familial."
Ciné Séries Mag

"De l'aveu même de Christopher Nolan, encore plus que ses précédentes réalisations, Interstellar est un film qui se vit et qui se ressent plus qu'il ne s'explique. Par respect, nous essaierons ainsi de conserver au maximum le mystère dans les lignes qui vont suivre, pour que l'expérience du spectateur soit totale. Car dans ce film d'une ambition folle et d'une beauté plastique époustouflante, le réalisateur multiplie les pistes et les niveaux de lecture, mariant le passé et le présent, la petite et la grande Histoire, le mythe américain et les problématiques environnementales actuelles."
Abus de Ciné

"Quel plaisir de voir un film de science-fiction qui s'amuse à nous faire travailler les méninges plutôt que de combler les vides scénaristiques par des effets-spéciaux. Les frères Christopher et Jonathan Nolan prennent surement du plaisir avec Interstellar, à nous faire réfléchir avec la physique quantique : la théorie de la relativité, la gravité et l'espace-temps sont au coeur du film."
No Pop Corn

"A la croisée de 2001 : l'Odyssée de l'Espace et d'Abyss tout en ayant son propre style, Interstellar marque le retour de la vraie science-fiction à l'ancienne, avec des moments poignants qui maintiennent la tension sans faire de surenchère d'effets spéciaux ! "
No Pop Corn

"Une réalisation de Christopher Nolan est toujours attendue. Le public aime l'aspect tordu et torturé de ses films, qui poussent encore et toujours au questionnement, avec ces histoires volontairement confuses et ses fins nécessairement alambiquées : comment interpréter chaque film de Nolan ? (...) Interstellar rend curieux quant aux nombreuses théories qui entourent l'espace, le temps. Le spectateur plane, ne sait plus où donner de la tête, ne sait plus quoi penser. (...) Interstellar amène la réflexion, il engage une réponse que le spectateur doit trouver par lui-même..."
L'Obs

"Neil deGrasse Tyson, astrophysicien et directeur du planétarium de New-York déclare « Interstellar parle de la théorie générale de la relativité d'Albert Einstein comme aucun film ne l'avait encore fait » (...) « Les producteurs savaient exactement comment, pourquoi et quand est-ce que l'on atteint l'état d'impesanteur dans l'espace", note-t-il également. »"
Huff Post

"Malgré ses succès publics et critiques, on a beaucoup reproché à Christopher Nolan la froideur de son cinéma, son approche cérébrale. Si Interstellar est extrêmement complexe dans ce qu'il évoque sur le plan scientifique - les dernières théoriques quantiques de Stephen Hawking (...) -, il n'oublie pas, cette fois-ci, de placer l'émotion au centre de tout. Le cinéaste anglais raconte ainsi la plus belle histoire d'amour de l'humanité, celle qui lie un père à sa fille, et une fille à son père, avec une efficacité qui serre le coeur."
Paris Match

"La relation qui unit ce père et sa fille sont très touchantes. Une nécessité puisque c'est cette relation qui deviendra la colonne vertébrale du film, ce qui cherchera à atteindre l'émotion (ce qui est rare dans le cinéma de Nolan)."
MyScreens

"Sans révolutionner l'imaginaire SF, Interstellar offre son lot de visions. On retrouve ainsi le goût du cinéaste pour les immensités désertiques, les ciels sens dessus dessous et les éléments en furie, sans parler du trip final assez stupéfiant (et pour le coup visuellement inédit)."
Les Inrocks

"Interstellar joue avec les dimensions et propose des scènes hallucinantes de beauté, (...) qui nous font, en toute fin, oublier les longueurs d'une première partie terrestre paradoxalement infantilisée par son discours scientifique abscons. Un défaut qui écarte cette fiction du film somme tant attendu de la part de son auteur."
Avoir Alire

"Selon Hollywood Reporter, la force du film repose sur sa capacité à être réaliste : « cette entreprise gargantuesque frôle au maximum le fait scientifique, ou au moins la spéculation crédible, dans le but effréné de rendre plausible l'idée de quitter et de revenir dans notre système solaire, aussi dramatiquement que possible. » Cependant il admet qu'il pourrait ne pas faire l'unanimité : « Les réactions du public iront de l'hypnose au rejet total. »"
Le Figaro - Hollywood Reporter

"Interstellar est un gloubi-boulga de deux heures cinquante, un bazar métaphysique navrant, un fourre-tout spiritualiste débile. Deux heures cinquante d'un dialogue à périr d'ennui, à la fois scientifique ( ? ) et fumeux, ânonné par des comédiens congelés (forcément, ils ne comprennent pas un mot de ce qu'ils disent)... Tout est nul dans Interstellar qui rejoint, au musée de la prétention, la bouillie philosophique de Matrix et l'insignifiance existentielle de Gravity..."
Telerama - Contre - Pierre Murat

"C'est souvent le problème avec la SF, aux yeux de ceux que le genre n'aveugle pas : soit on n'y pige que dalle, ou presque, soit, quand on croit comprendre, on trouve ça quand même assez neuneu, les mots en apparence savants ne désignant guère que le vide sidéral d'une philosophie à deux balles."
L'Obs Culture

"La bande son musicale de Hans Zimmer pour Interstellar contient les mêmes défauts que le film : des moments magnifiques malheureusement plombés par des passages pitoyablement gnangnan et une structure qui a du mal a cacher la lourdeur du propos."
Daily Mars
Synopsis usuel:

Alors que la vie sur Terre touche à sa fin, un groupe d’explorateurs s’attelle à la mission la plus importante de l’histoire de l’humanité : franchir les limites de notre galaxie pour savoir si l’homme peut vivre sur une autre planète…
Sortie ciné : 5 novembre 2014
Box office France: 2 640 439 entrées cinéma