Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Ils jouent dans des films, après-demain soir à la télé :
20h55
Russell Crowe
Russell Crowe
21h05
Amy Adams
Amy Adams
21h05
Daniel Day-Lewis
Daniel Day-Lewis
21h05
Jean Dujardin
Jean Dujardin

Sortie dvd: La Rue de la honte

(Street of Shame - Red Light District)  Akasen Chitai
Film DTV, 1956, Japon, de Kenji Mizoguchi
Durée: 1h27
Genre: Drame
Tandis que le parlement japonais débat d'une loi pour interdire la prostitution, 5 femmes vendent leurs charmes dans une maison des plaisirs du quartier chaud de Tokyo. Yumeko se prostitue pour payer l'éducation de son fils.
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: inconnue
: 7 sept 2004
: inconnue
Nombre de votants: 2 051 internautes
8  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
2 000
51
note: 8
note: 7,7
sortie dvd La Rue de la honte
© Films sans Frontières
< >
vod
dvd
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
Trouver le film en VOD
grâce au SERVICE PROPOSÉ PAR LE
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
36%
ont adoré
sortie dvd 3D
(notes: 9 et 10)
54%
aiment vraiment
sortie dvd 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
8%
aiment moyen
sortie dvd 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
1%
n'aiment pas
sortie dvd 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
1%
détestent
sortie dvd 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie dvd La Rue de la honte):

"Mizoguchi nous montre les motivations de ces cinq femmes, comment la prostitution peut être le moyen de survivre, d'échapper à une situation difficile, tout en étant un piège dont on ne peut s'extraire. L'argent est à la base de toutes les situations. Le propos de Mizoguchi n'est jamais moralisateur et montre aussi qu'une loi ne peut pas tout résoudre."
L'Oeil sur l'Ecran

"Mizoguchi se surpasse pour dépeindre la brutalité des rapports sociaux avec une crudité inouïe. (...) cette violence sèche coupe le souffle. Plus que jamais, la prostitution, LE sujet du cinéaste, se révèle non la métaphore mais l'incarnation même du lien entre les êtres, où le corps s'efface devant la marchandise. La scène où le père se découvre client de sa fille en est l'exemple le plus terrifiant."
Les Inrocks

"La Rue de la Honte est l'un des films les plus noirs de Mizoguchi, parcémés de désespoir et de destin inévitable, le tout saupoudré d'une bande son irritante reflétant bien le sombre trou dans lequel ses femmes s'enfoncent sans pouvoir en sortir réellement."
Kurosawa Cinema

"Avec ce superbe dernier film, Mizoguchi déplace ses protagonistes de l'ère féodale au monde contemporain. En les maintenant à l'état de victimes, Mizoguchi montre que rien ne change pour la femme japonaise, victime et soumise sans espoir de s'affirmer."
Chroniques du Cinéphile Stakhanoviste

"Mizoguchi esquisse (...) l'opposition entre les tenants de L'Ancien Régime Féodal et les partisans d'une ouverture moderne, qui se ressent jusqu'à l'intérieur de ce huis-clos oppressant. (...) Une réflexion du réalisateur se fait jour : le réel affrontement n'est pas un conflit de génération mais bien une lutte des classes qui ne pourra cesser que le jour où les exploités recouvriront la liberté d'expression requise. Nous réapparait alors la grandissime importance du devoir de mémoire et de la transmission des sages envers la future génération qui aura à redéfinir une Nation plus juste."
Cine Series

"Une chronique du quotidien de prostituées est certes une chose plutôt intéressante à suivre surtout avec Mizoguchi aux commandes, mais son traitement un poil trop larmoyant et disons le, particulièrement mou, finit par agacer. C'est bien joli de suivre des discussions à n'en plus finir, mais je ne me suis pas senti une seule fois impliqué dans les propos de ces dames, encore moins par le pessimisme - assez terrifiant - du film."
Cinemasie - Xavier Chanoine
Synopsis usuel:

Tandis que l'on débat au Parlement de l'interdiction ou non de la prostitution au Japon, plusieurs prostituées mènent une vie agitée dans une maison close de Yoshiwara, le quartier des plaisirs traditionnels de Tokyo.
La Rue de la honte est un film en noir et blanc.