Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

(pub) MANGEONS NATURE
Une formation par internet pour réapprendre l'alimentation naturelle ( crue ! ).
Vidéos d'apprentissage par modules, webinar, soutien personnalisé, soutien de groupe
Je connais le formateur depuis 20 ans, et c'est une personne sérieuse et très expérimentée.

Sortie vod, dvd: Life During Wartime

Film réalisé en 2009, USA, par : Todd Solondz
Durée: 1h38
Genre: Comédie dramatique
Le mari de Trish a été incarcéré pour pédophilie et Trish essaie de refaire sa vie avec un homme "normal". Sa soeur Hélène ne trouve pas le bonheur malgré son succès à Hollywood et Joy a un compagnon pervers et drogué.
Sortie VOD location
Sortie DVD location
Sortie Blu Ray location
: 23 sept 2010
: 8 sept 2010
: inconnue
VOD vente
DVD vente
Blu Ray vente
: 23 sept 2010
: 22 sept 2010
: inconnue
Nombre de votants: 5 293 internautes
6,3  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
5 042
251
note: 6,4
note: 5
sortie vod, dvd Life During Wartime
© Le Pacte - FTD France Télévisions Distribution
< >
vod
dvd
dvd blu ray occasion chez Price Minister
dvd blu ray Cdiscount
Vous pouvez louer des dvd (envoyés par la poste) chez: dvd blu ray location chez CineHome
Ou bien Glowria: dvd blu ray location Video Futur

ou encore:
dvd blu ray location Hollystar
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
11%
ont adoré
sortie vod, dvd 3D
(notes: 9 et 10)
39%
aiment vraiment
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
32%
aiment moyen
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
12%
n'aiment pas
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
6%
détestent
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd Life During Wartime):

"Todd Solondz renoue avec les monstres ordinaires de Happiness, son meilleur film, dans une suite cruelle, drôle et désespérée."
Excessif

"Todd Solondz n'a pas peur de s'aventurer dans des zones dérangeantes en donnant à réfléchir sur la seconde chance, l'inaptitude au bonheur, le pardon, la sexualité, l'atavisme, la religion, la guerre. Ces "grands sujets" évoqués en filigrane renforcent la satire au vitriol des valeurs américaines dominantes. Sans chercher à se détacher d'un style cynique de sitcom parodique très marqué par les années 90, Solondz examine les névroses d'une Amérique post-Bush"
Excessif
Synopsis usuel:

10 ans ont passé après les épreuves qu'a traversées la famille Jordan. Joy, qui découvre que son mari Allen n'est pas encore guéri de ses problèmes d'addiction, aimerait trouver du réconfort auprès de sa mère et de ses sœurs Trish et Helen, mais celles-ci ont leurs propres problèmes. Trish, dont le mari a été arrêté pour pédophilie, tente de retrouver l'amour dans les bras de Harvey, un homme mûr et divorcé. Helen, elle, n'est pas épanouie malgré son succès à Hollywood. Ces différentes histoires, qui remettent en scène certains personnages du film Happiness, posent la question du pardon et de ses limites.
Sortie ciné : 28 avril 2010
Box office France: 42 942 entrées cinéma


- - - - -

Extrait de la critique de Caroline Vié (20minutes.fr) :

"Todd Solondz a peint en noir ce portrait de groupe autour d'un pré ado traumatisé depuis que son père a été incarcéré pour pédophilie. Sa mère rêve de refaire sa vie. Et ses deux tantes – l'une perdante chronique collectionneuse de tuiles, l'autre tout aussi mal dans sa peau malgré sa réussite apparente – préparent le gamin à un avenir de complexes et de névroses. La « guerre » dont parle Todd Solondz est celle que chacun mène, aux Etats-Unis et ailleurs, pour survivre en milieu hostile."



Extrait de la critique de Julien Marsa (Critikat.com) :

"nous avons droit à tout un défilé de freaks : Joy conversant avec le fantôme de son ex, Helen la scénariste névrosée et agressive exilée à Hollywood, une mère castratrice qui déteste les hommes … Tous sont en quête de rédemption, avec une propension à vouloir s'extirper désespérément de la marge pour rentrer dans le rang. Sans réussir, évidemment, à y parvenir, ce qui constitue le même refrain épuisant que Solondz nous martèle depuis des années."
La critique sur Tf1