Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

(pub) MANGEONS NATURE
Une formation par internet pour réapprendre l'alimentation naturelle ( crue ! ).
Vidéos d'apprentissage par modules, webinar, soutien personnalisé, soutien de groupe
Je connais le formateur depuis 20 ans, et c'est une personne sérieuse et très expérimentée.

Sortie vod, dvd: Notre pain quotidien

Unser täglich Brot
Film réalisé en 2005, Autriche, par : Nikolaus Geyrhalter
Durée: 1h32
Genre: Documentaire
Ce documentaire plonge dans les rouages de l'industrie agro-alimentaire, filme les lieux, les employés, les chaînes automatisées, les processus high-tech ultra-sophistiqués... un mode de production de plus en plus déshumanisé.
Sortie VOD location
Sortie DVD location
Sortie Blu Ray location
: 20 oct 2011
: inconnue
: inconnue
VOD vente
DVD vente
Blu Ray vente
: 20 oct 2011
: 23 janv 2008
: inconnue
Nombre de votants: 2 250 internautes
7,5  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
1 921
329
note: 7,7
note: 6,2
sortie vod, dvd Notre pain quotidien
© kmbo/One plus One
< >
vod
dvd
dvd blu ray occasion chez Price Minister
dvd blu ray Cdiscount
Vous pouvez louer des dvd (envoyés par la poste) chez: dvd blu ray location chez CineHome
Ou bien Glowria: dvd blu ray location Video Futur

ou encore:
dvd blu ray location Hollystar
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
34%
ont adoré
sortie vod, dvd 3D
(notes: 9 et 10)
44%
aiment vraiment
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
13%
aiment moyen
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
5%
n'aiment pas
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
4%
détestent
sortie vod, dvd 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd Notre pain quotidien):

"Notre Pain Quotidien est un film sans commentaire, entretiens ou même musique (...) Pensé comme un document d'archives, témoin d'une époque, d'une Histoire, Notre Pain Quotidien s'avère, ou plutôt s'appréhende aujourd'hui comme un objet filmique aussi radical que passionnant."
Ecran Large

"Ce film déconcertant, puis fascinant, donne le vertige tant il associe la beauté et l'horreur, l'admiration et la répulsion."
Le Monde

"Notre Pain Quotidien ne fait que montrer, sans discours, les rouages de l'industrie agroalimentaire. Il insiste en particulier sur ses trouvailles les plus furieuses comme l'aspirateur à poules, le toboggan à poissons, les rotissoirs à cochons, l'assommoir à bovins. (...) Cette approche non "discourante" permet de ménager des moments forts."
Critikat

"Notre surconsommation demande une surproductivité, dont l'exécution s'éloigne de toute réalité humaine. (...) Le spectateur est toujours impliqué, questionné, actif. Il se fait en quelque sorte son propre film."
Ecran Large

"Le plus dérangeant est sans doute de savoir qu'en bout de chaîne il y a notre estomac. En filmant systématiquement les travailleurs en pause déjeuner, Nikolaus Geyrhalter ne nous laisse jamais la possibilité de l'oublier. Terrifiant panorama d'une industrie devenue folle, Notre Pain Quotidien nous convie à l'ultime bombance, un vrai repas de funérailles."
Telerama

"Dans Notre Pain Quotidien, on voit des vaches accouchant par césarienne car leur veau a été génétiquement séléctionné et trop gros pour sortir par les voies naturelles... Ce film va vous glacer le sang."
Kiloki

"Sans que jamais s'éteigne l'émerveillement que suscite l'ingéniosité de l'agriculture moderne (on dirait qu'une machine a été inventée pour chaque opération, la cueillette du poivron ou la collecte du sperme de taureau), on prend conscience des sacrifices qu'implique la production de masse. Non seulement la qualité d'être vivant est retirée aux animaux, qui ne sont plus qu'une matière première. Mais les hommes et femmes au travail (à qui le metteur en scène a choisi de ne pas donner la parole) apparaissent comme des éléments interchangeables.
On peut jouir de la charge esthétique de ce film et en tirer une conclusion inverse, estimer que cette agriculture est celle dont notre monde a besoin. C'est une vertu que de laisser au spectateur une entière liberté de pensée."
Le Monde
Synopsis usuel:

Pendant deux ans, Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra au coeur des plus grands groupes européens agricoles, nous donnant accès des zones inaccessibles. Il a filmé les employés, les lieux et les différents processus de production pour réaliser un documentaire cinéma qui interroge et implique intimement chaque spectateur.
Notre pain quotidien ouvre une fenêtre sur l'industrie alimentaire de nos civilisations occidentales modernes. Réponse à notre sur-consommmation, la productivité nous a éloigné d'une réalité humaine pour entrer dans une démesure ultra-intensive qui a rejoint les descriptions des romans d'anticipation.
Cadrages minutieusement composés, images cristallines, montage fluide construisent un film sans commentaire, sans propagande, dont les images parlent et demeurent.
Notre Pain Quotidien questionne, inquiète et fascine.
Sortie ciné : 14 mars 2007
Box office France: 45 414 entrées cinéma





- - - - - -

Aperçu des critiques des internautes sur le web (sortie vod, dvd Notre pain quotidien) :

"Notre Pain Quotidien est aussi fascinant qu'écoeurant."

"L'industrialisation du vivant, se fait au travers toute une série de processus hautement technologiques et parfois ultra-sophistiqués."

"Notre Pain Quotidien met selon moi en exergue les conséquences d'une recherche de profit sans limite au delà de toute autre considération."

"Je m'insurge contre ceux qui disent que ce type de production industrielle de noter alimentation est la seule solution pour nourrir tout le monde. En réalité, cette industrie fonctionne d'un côté pour sur-alimenter les populations riches qu'on pousse à manger grâce à la publicité et d'un autre côté se fait au détriment des populations pauvres. Il ne faut pas oublier que la viande que nous mangeons est produite grâce aux céréales que l'on importe notamment d'Amérique du Sud."

"J'ai été impressionné par le travail sur la photographie et la mise en scène. On se croirait parfois dans un film de science-fiction."

"J'ai adoré ce film. Il confirme et explique le profond dégoût que j'éprouve pour notre société."

"Notre Pain Quotidien m'a énormément rassuré. Tout est propre, les lieux sont nettoyés, les bactéries éliminées. C'est 100 fois mieux que ce qu'on pouvait faire autrefois dans l'arrière cours cradingue d'une ferme. De plus j'ai été émerveillé par l'extrême ingéniosité des procédés mis en place pour automatiser la production. Ce film est une remarquable démonstration de l'intelligence humaine."

"Ca me dégoûte. Quand je pense que c'est cette horreur qui est subventionnée par nos impôts, ça me révulse. Quand va-t-on se décider à subventionner les petites exploitations et l'agriculture biologique de proximité ? "



Avis Contre :

"Ce film est complètement nul. Moi qui suit passionné par le thème de l'alimentation, j'ai été vraiment déçu. On s'ennuie. On a l'impression de perdre son temps : le film fait 1h30, et il aurait pu facilement être condensé en 25 minutes. Je conseille vivement à la place de voir : We feed the World."

"Mille questions surgissent à la vue de ce film. Mais ce documentaire est excessivement frustrant, car il n'y a aucune explication."

"Notre Pain Quotidien m'a donné la nausée. C'est vraiment un documentaire dégoûtant."

"Ce film résulte d'une démarche que je n'approuve pas : on veut simplement choquer les naïfs. L'industrie actuelle ne diffère en réalité que très peu de ce qu'on pouvait faire auparavant de façon artisanale. Tuer un animal, ça toujours été la même chose, même si maintenant pour des raisons de productivité on le fait sur des chaînes automatisées. L'homme s'est construit sur le rejet de la nature, c'est un fait. Alors aujourd'hui, on essaie de nous donner mauvaise conscience ? Je ne marche pas."

"Il y a bien quelques machines rigolotes mais à part ça rien d'intéressant. L'absence de commentaire se fait vraiment sentir. Et finalement, ça donne plutôt une très bonne image de notre industrie agro-alimentaire, tout est propre, la traçabilité est respectée, l'hygiène fait partie des processus."

"Je n'ai rien appris. Ces images, on les connaît déjà. Aucun intérêt."
La critique sur Ecran Large
La critique sur Le Monde
La critique sur Critikat
La critique sur Telerama
La critique sur Kiloki