Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

(pub) MANGEONS NATURE
Une formation par internet pour réapprendre l'alimentation naturelle ( crue ! ).
Vidéos d'apprentissage par modules, webinar, soutien personnalisé, soutien de groupe
Je connais le formateur depuis 20 ans, et c'est une personne sérieuse et très expérimentée.

Sortie vod, dvd et blu-ray: War, Inc.

Film DTV, 2008, USA, de Josh Seftel
Durée: 1h47
Genre: Comédie, Guerre, Action
Hauser est tueur à gages. Le but de son nouveau contrat est de liquider un ministre du "Turaqistan", pour le compte d'une compagnie pétrolière. Comme couverture, il usurpe l'identité d'un producteur qui s'occupe du mariage d'une star locale.
Film interdit aux moins de 10 ans.
VOD et DVD location
Sortie Blu Ray location
: 8 juin 2011
: incertaine
VOD et DVD vente
Blu Ray vente
: 8 juin 2011
: 8 juin 2011
Nombre de votants: 19 466 internautes
5,7  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
19 321
145
note: 5,7
note: 3,7
sortie vod, dvd et blu-ray War, Inc.
© M6 Vidéo
< >
vod
dvd blu-ray
dvd blu ray occasion chez Price Minister
dvd blu ray Cdiscount
Vous pouvez louer des dvd (envoyés par la poste) chez: dvd blu ray location chez CineHome
Ou bien Glowria: dvd blu ray location Video Futur

ou encore:
dvd blu ray location Hollystar
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
12%
ont adoré
sortie vod, dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
25%
aiment vraiment
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
36%
aiment moyen
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
17%
n'aiment pas
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
10%
détestent
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd et blu-ray War, Inc.):

"On ne rit pas immédiatement, mais une fois qu'on est parti, on ne peut plus s'arrêter. (...) War, Inc. est rempli d'idées amusantes et caricaturales, et tire la tolérance de la sexualité et la banalisation de la violence vers l'absurde."
Excessif

"On comprend pourquoi War, Inc., soutenu par John Cusack (acteur, coscénariste et coproducteur) n'a pas été défendu par la presse et s'est vautré au box-office US : c'est tellement méchant que personne n'a voulu prendre sa raclée. (...) le film balance des vérités sur le ton de la satire, enchaîne des scènes féroces avec un tempo percutant et (...) passe en revue plusieurs personnages qui incarnent les pires travers des Etats-Unis."
Excessif

"La production d'un tel film relève quasiment du miracle, tant son sujet brûlant, mêlé à une ironie sans limites, prend le contre-pied de l'idéologie dominante."
Abus de Cine

"War, Inc. réunit un dirigeant impudique, un tueur à gages drogué à la sauce piquante, une chanteuse pop rebelle au sexe dégoulinant, des tanks flanqués de panneaux publicitaires, des vidéastes amateurs devenus terroristes par désoeuvrement, une troupe de danseuses à prothèses, un psychologue par téléphone, etc. Ce « bestiaire », impressionnant, est prétexte à toute une série d'événements improbables et de situations surréalistes."
Abus de Cine

"Entre le coup de poing Lord of war et l'ironique La guerre selon Charlie Wilson, en passant par le moraliste Lions et agneaux, la dénonciation des exactions du pouvoir est devenu monnaie courante à Hollywood. C'est dans cette mouvance qu'il faut situer ce War, Inc., plein de bonnes intentions."
Avoir Alire

"A partir d'intentions louables, Joshua Seftel signe une comédie satirique d'une incroyable lourdeur. Amateurs de finesse, fuyez."
Avoir Alire
Synopsis usuel:

Brand Hauser, ancien agent de la CIA, s’est reconverti comme barbouze après l’assassinat de sa femme et de sa fille et protège désormais les intérêts de sociétés privées. Envoyé au Turaqistan récemment libéré par les forces alliées, il doit éliminer le chef politique local pour installer à sa place un homme de paille favorable à la privatisation des champs pétroliers. Sur place il est confronté à la curiosité d’une journaliste politique aussi séduisante que coriace…
 
La critique sur Tf1
La critique sur Abus de Cine
La critique sur Avoir Alire