Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

COLLECTE pour le site
Bonjour, si vous aimez ce site, alors je vous propose de me soutenir en faisant un don.
Remarque: vous pouvez m'aider aussi en faisant un lien vers ce site si vous-même avez un blog...

Sortie vod, dvd et blu-ray: Raging Phoenix

Du Suay Doo
Film DTV, 2009, Thailande, de Rashane Limtrakul
Durée: 1h54
Genre: Action, Arts Martiaux, Comédie, Romance
Sanim et ses amis combattent un gang qui kidnappe et tuent des femmes en Thaïlande. Un jour ils sauvent Deu, une jeune femme. Celle-ci rejoint leur lutte contre le gang et apprend leur art martial si particulier.
VOD et DVD location
Sortie Blu Ray location
: 18 mai 2011
: incertaine
VOD et DVD vente
Blu Ray vente
: 18 mai 2011
: 18 mai 2011
Nombre de votants: 1 641 internautes
6,2  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
1 583
58
note: 6,2
note: 6
sortie vod, dvd et blu-ray Raging Phoenix
© TF1 Vidéo
< >
vod
dvd blu-ray
dvd blu ray occasion chez Price Minister
dvd blu ray Cdiscount
Vous pouvez louer des dvd (envoyés par la poste) chez: dvd blu ray location chez CineHome
Ou bien Glowria: dvd blu ray location Video Futur

ou encore:
dvd blu ray location Hollystar
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
15%
ont adoré
sortie vod, dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
30%
aiment vraiment
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
35%
aiment moyen
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
13%
n'aiment pas
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
7%
détestent
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd et blu-ray Raging Phoenix):

"La nouveauté apportée par ce Raging Phoenix est de mixer arts martiaux et hip-hop pour un résultat vif et innovant."
Talking Wade

"Les chorés sont très travaillées, mais tiennent davantage de la danse que du combat, les coups semblant rarement portés."

Talking Wade

"Raging Phoenix, c'est du pur moment de bastonnades dans un style originale qui mélange les genres."
Nerdalors

"Mélange séduisant de muay thai, de break dancing, de free running mais aussi de kung fu (...), le spectacle est particulièrement travaillé et minutieux, et enchaîne les séquences enthousiasmantes, s'apparentant souvent à de vraies scènes de ballet, (...) toujours agrémentées d'une petite dose d'humour."
Freneticarts

"Raging Phoenix souffre d'un montage trop basique et d'une réalisation peu percutante. Limtrakul était peut-être trop occupé à nous concocter sa pseudo amourette (...). A ces apartés bien mollassons et sirupeux, on préférera sans trop réfléchir le glissement progressif du scénario vers les méandres de la série B."
Freneticarts
Synopsis usuel:

Den, une jeune thaïlandaise, est kidnappée par une organisation criminelle. Elle est sauvée par une bande de jeunes qui pratiquent des arts martiaux très particuliers, et cherchent justement à mettre la main sur le chef des kidnappeurs. Den se lance dans l’apprentissage du «drunken muay thai» et prépare sa vengeance...
Aperçu des critiques des internautes sur le web (sortie vod, dvd et blu-ray Raging Phoenix) :

"Un bon film de bastons où les combattants semblent faire du hip-hop."

"Même si le scénario n'est pas fameux, le film vaut pour ses séquences originales de combat mélangeant art martial et danse."



Avis contre :

"Raging Phoenix est un navet : le jeu d'acteur est navrant, l'histoire est à l'eau de rose, les combats sont brouillons et irréalistes. (...) Le scénario de Raging Phoenix est vraiment à dormir debout, c'est du n'importe quoi qui transforme le film en nanar. (...) Les scénes de combats, finalement assez rares, sont espacées de longueurs interminables. (...) Dommage qu'il y ait un scénario. Il est très mauvais et finalement, ne faire que des scènes d'action aurait un meilleur choix."
La critique sur Talkingwade
La critique sur Nerdalors
La critique sur Freneticarts