Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Ils jouent dans des films, après-demain soir à la télé :
21h00
Tchéky Karyo
Tchéky Karyo
20h55
Sean Penn
Sean Penn
20h55
Joaquin Phoenix
Joaquin Phoenix
20h55
Catherine Frot
Catherine Frot

Sortie vod, dvd et blu-ray: Cold prey

Fritt vilt
Film DTV, 2006, Norvège, de Roar Uthaug
Durée: 1h37
Genre: Horreur, Drame, Thriller
Cinq jeunes norvégiens partent faire du snowboard en montagne dans des coins isolés. L'un d'entre eux se casse la jambe et ils se réfugient dans un hôtel abandonné. Le vrai cauchemar commence alors.
Film interdit aux moins de 16 ans.
Sortie VOD location
Sortie DVD location
Sortie Blu Ray location
: 3 nov 2010
: 5 janv 2010
: 5 janv 2010
VOD vente
DVD vente
Blu Ray vente
: 3 nov 2010
: 3 nov 2010
: 5 janv 2010
Nombre de votants: 12 966 internautes
6,4  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
12 319
647
note: 6,4
note: 6
sortie vod, dvd et blu-ray Cold prey
© StudioCanal
< >
vod
dvd blu-ray
dvd blu ray occasion chez Price Minister
dvd blu ray Cdiscount
Vous pouvez louer des dvd (envoyés par la poste) chez: dvd blu ray location chez CineHome
Ou bien Glowria: dvd blu ray location Video Futur

ou encore:
dvd blu ray location Hollystar
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
11%
ont adoré
sortie vod, dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
39%
aiment vraiment
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
36%
aiment moyen
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
9%
n'aiment pas
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
5%
détestent
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd et blu-ray Cold prey):

"Cold Prey est une oeuvre fort agréable, qui aurait certes mérité d'être encore plus sanglante, mais qui s'impose aisément comme un slasher à ne pas rater."
Les Ingoruptibles

"Classique mais néanmoins efficace, Cold Prey est un bon petit film d'épouvante, respectant parfaitement les codes du genre."
Les Ingoruptibles

"Une chose est certaine, c'est que visuellement, Cold Prey est très réussi et cela en grande partie grâce aux décors naturels qu'offre la montagne norvégienne."
Scifi-Universe

"Au niveau de la violence, Cold Prey se situe dans la moyenne, avec peu d'effets gores mais convenablement réalisés et surtout utilisant du vrai sang artificiel - et non pas des inserts numériques."
Scifi-Universe

"Succès surprise de l'année 2006, Cold Prey est l'un des rares films issu de l'industrie cinématographique norvégienne à jouir aujourd'hui d'une aura internationale. (...) Film événement du fait de sa glorieuse réputation, Cold Prey reste pourtant un slasher juste honnête, en partie entaché par un développement relativement convenu."
Strange Movie
Synopsis usuel:

5 jeunes norvégiens décident de partir en vacances dans les montagnes, afin de pouvoir faire du snowboard. Alors qu’ils sont isolés de tout, Morten se casse la jambe. Les 5 amis vont alors se réfugier dans un hôtel abandonné. Le vrai cauchemar commence alors...
"Il y a deux catégories de films d'horreur. D'un côté, on a les irrévérencieux, les contestataires, ceux qui sont méchants envers la société. De l'autre, les ultra moralistes. Le Slasher fait plutôt partie de la seconde catégorie comme en atteste ces dizaines d'exemples de jeunes qui se font décimer par un tueur en série simplement parce qu'ils ont fumé un joint ou fait l'amour en dehors du cadre du mariage. De nos jours, évidemment, plus personne ne marcherait dans la combine. Heureusement, le Slasher sait s'adapter à son époque, ce qui prouve qu'il est intemporel ! Dans Cold Prey, la bande de jeunes skieurs est montrée du doigt parce qu'ils ne veulent pas faire du ski, comme tout le monde, dans une station. Ces rebelles refusent de faire la queue devant des télésièges. Par conséquent, ils ne consomment pas et ne font pas vivre le commerce local qui vit essentiellement du tourisme. Cerise sur le gâteau, nos héros résistants de la société de consommation, iront même jusqu'à iront même jusqu'à vouloir passer une nuit aux frais de la princesse dans un somptueux hôtel désaffecté. Heureusement que les portables ne fonctionnent pas dans ce trou perdu, car ils auraient tout à fait été capables, en plus, d'appeler un hélicoptère pour venir les secourir. Imaginez la note pour la collectivité ! Rassurez-vous, un tel incivisme ne pouvait rester impuni et le Jason Voorhees norvégien va nous débarrasser fissa de ces parasites inutiles."
Sueurs froides
La critique sur Ingoruptibles
La critique sur Scifi-universe
La critique sur Strange-movies