Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Les publicités sont discrètes sur ce site, mais nécessaires à son financement.
Si vous aimez Guide rapide, pensez à faire une exception sur votre bloqueur de pub !

Sortie vod: Tucker - L'homme et son rêve

Tucker : The Man and His Dream
Film réalisé en 1988, USA, par : Francis Ford Coppola
Durée: 1h50
Genre: Biographie, Drame
En 1945, l'ingénieur Tucker conçoit une voiture révolutionnaire et décide de l'industrialiser à Detroit. Mais les géants de l'automobile, Ford, General Motors et Chrysler, voient d'un très mauvais oeil l'arrivée de ce concurrent.
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: 1er janv 2006
: inconnue
: inconnue
Nombre de votants: 16 647 internautes
6,9  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
16 264
383
note: 6,9
note: 7
sortie vod Tucker - L'homme et son rêve
© Lucasfilm
< >
vod
dvd
Téléchargez légalement en location vod sur itunes
location:3.99 €HD 3.99 €
vente:5.99 €HD 6.99 €
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
Trouver le film en VOD
grâce au SERVICE PROPOSÉ PAR LE
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod Tucker - L'homme et son rêve):

"Loin de toute austérité, Francis Ford Coppola réalise un film pétillant et rutilant sur le fameux rêve américain qu’il tend néanmoins à écorner en nous en montrant l’envers moins reluisant."
Tortillapolis

"Sur cette course effrénée de l’idéaliste, vouée à rencontrer un mur, Coppola aurait pu être cynique ou ironique, mais ce n’est pas sa nature. Son film est tout simplement une superbe déclaration d’amour à l’Amérique des années quarante, combattante, dynamique, ayant l’avenir devant elle. L’Amérique de son enfance, l’Amérique de Capra."
Dvd Classik

"Tucker laisse la gorge serrée (...). Ce n’est pas un hasard si Coppola reprend ici le chef-opérateur d’Apocalypse Now et de Coup de coeur, l’Italien Vittorio Storaro. Ce spécialiste des éclairages mordorés et symboliques livre encore une fois un travail d’une ambivalence magistrale : en baignant tout le film d’une lumière rasante, comme dans une aube éternelle, Storaro symbolise l’optimisme chaleureux de l’Amérique à cette époque ; mais cette lumière dorée, constamment enrobée d’ombres, peut également se lire comme celle du crépuscule, donnant le sentiment diffus que cette innocence ne va pas durer, que l’Amérique progressiste de Tucker va disparaître dans la nuit. Ce qui est vrai. C’est pourquoi le film, malgré la joie qu’il dispense, est si émouvant. Cette jeunesse merveilleuse ne reviendra plus. Et, pour Coppola, le cœur du film bat sans doute dans ces séquences, criantes de vérité, où les enfants de la famille vaquent joyeusement à leurs occupations, font les pitres, tandis que les adultes discutent et fument, dans un beau capharnaüm. Souvenirs tout personnels, soyons-en sûrs... Et c’est dans cette capacité du cinéaste à faire vivre les arrière-plans, dans son amour du moindre second rôle, comme chez Ford ou Renoir, qu’on comprend son vrai génie de cinéaste, sa profonde humanité."
Dvd Classik - Claude Monnier

"Tucker (Jeff Bridges) a un sourire dentifrice, une jolie femme (Joan Allen), de beaux enfants (...). Dans son film Coppola joue avec l’esthétique publicitaire de l’époque (les années 1950) (...)."
Soulcronic

"Coppola aime souvent filmer les hommes face à leur rêve impossible. (...) L'optimisme de Tucker et sa naïveté finissent par agacer, car le monsieur entraîne beaucoup de monde derrière lui et fait preuve quelquefois d’un amateurisme peu en rapport avec son entreprise. Ce sont souvent ses collaborateurs qui sont obligés de le remettre en face de ses responsabilités, comme si pour lui, au final, avoir l’idée était l’aboutissement plutôt que le prémisse d’un vaste projet. Jeff Bridges est cohérent dans le rôle, quoique parfois peu à l’aise avec l’exubérance du personnage. On retiendra surtout l’immense performance de Martin Landau en financier effaré devant la légèreté de son poulain qu’il accompagnera pourtant le plus loin qu’il pourra. La qualité de la reconstitution est impeccable, mais le propos un peu répétitif, car l'on a vite compris que le petit magnat en herbe va droit dans le mur avec sa voiture fabriquée à partir des anciennes pièces d’autres modèles dont il veut détrôner les marques d’origine. Ce n’est pas le plus grand film de Coppola."
Plans américains
Synopsis usuel:

En 1945, dans le Michigan, l’ingénieur Preston Tucker met au point une voiture révolutionnaire conciliant vitesse, élégance et sécurité, la Tucker Torpedo, dont il parvient à lancer la fabrication grâce à l'aide de l'homme d'affaires Abe Karatz. Grâce à son appui et à une audacieuse campagne de publicité, Tucker obtient de la ville de Chicago un permis pour installer une chaîne de production dans une usine désaffectée de l'armée de l'air. Mais les trois grands constructeurs automobiles, Ford, General Motors et Chrysler, se sentent menacés par Tucker.
Sortie ciné : 11 janvier 1989
Box office France: 461 707 entrées cinéma
La répartition des votes des internautes (IMDb)
11%
ont adoré
sortie vod 3D
(notes: 9 et 10)
56%
aiment vraiment
sortie vod 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
27%
aiment moyen
sortie vod 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
4%
n'aiment pas
sortie vod 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
2%
détestent
sortie vod 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)