Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Ils jouent dans des films, ce soir à la télé :
21h15
Christian Bale
Christian Bale
21h05
Mark Wahlberg
Mark Wahlberg
21h05
Daniel Auteuil
Daniel Auteuil
21h05
Catherine Frot
Catherine Frot

Sortie dvd et blu-ray: Douleur et gloire

Dolor y gloria
Film réalisé en 2019, Espagne, par : Pedro Almodóvar
Durée: 1h54
Genre: Drame
Un réalisateur de cinéma, vieillissant, se souvient des plus belles années de sa vie. Lors d'une rétrospective dans une cinémathèque qui passe un film qui l'a rendu célèbre, il renoue avec un acteur avec lequel il s'était fâché il y a 30 ans.
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: inconnue
: 25 sept 2019
: 25 sept 2019
Nombre de votants: 10 311 internautes
7,8  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
7 803
2 508
note: 7,8
note: 8
sortie dvd et blu-ray Douleur et gloire
© Pathé
< >
vod
dvd blu-ray
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
Trouver le film en VOD
grâce au SERVICE PROPOSÉ PAR LE
La répartition des votes des internautes (IMDb)
30%
ont adoré
sortie dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
56%
aiment vraiment
sortie dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
11%
aiment moyen
sortie dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
2%
n'aiment pas
sortie dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
1%
détestent
sortie dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie dvd et blu-ray Douleur et gloire):

"Avec Douleur et Gloire, Pedro Almodovar réalise un bouleversant autoportrait."
Télérama

"Douleur et Gloire est un film authentique et sincère dans lequel Almodóvar se met à nu de façon pudique. Un aveu d’humilité, un tour de force émotionnel où se croisent grandeur et décadence."
Avoir Alire

"Après des années de questionnements et d'hésitations, Pedro Almodovar livre une réflexion sublime sur la beauté et le désir vieillissant, aidé par un Antonio Banderas fabuleux, il signe un de ses films les plus personnels et accomplis."
Ecran Large

"L'introspection est accentuée par la prestation troublante d'un Antonio Banderas en double du cinéaste."
Paris Match

"Dans le film, le réalisateur, vieillissant et hirsute, ressemble à Pedro Almodovar et évolue dans un appartement qui n’est autre que le sien, reconstitué à l’identique en studio. À partir de là, à la manière d’une autofiction littéraire, sa vie et son imagination se confondent, dans un film brillantissime, dont la construction en forme de puzzle émotionnel nous emmène à la source de tout : son désir de cinéma."
La Croix - Céline Rouden

"Avec un tact immense, sans rien renier de la direction artistique qui fait sa patte colorée, mais en minimisant ici le rôle de la musique, Pedro Almodovar entame une sorte de thérapie cinématographique, faisant faire ou dire à son personnage des choses qu'il n'a sans pas osées ou pas pu faire ou exprimer dans la vraie vie."
Abus de Ciné - Olivier Bachelard

"Tout le casting est formidable, et en premier lieu Antonio Banderas, le double du réalisateur, son âme sœur qui, de la douleur et de l’amour, conjugue l’harmonie de sentiments contradictoires. C’est à la limite ahurissant, dans la retenue, et l’expression."
L'Heure de la Sortie

"Douleur et Gloire raconte les tourments du double d'Almodóvar avec ironie, mélancolie et beaucoup d'émotion. Porté par un Banderas magistral, le film est à l'image de ses décors aux couleurs explosives et aux géométries psychédéliques : exubérant, luxuriant et flamboyant."
Le Parisien

"Le film offre à Pénélope Cruz, aux airs de Sofia Loren, un magnifique rôle de mère aussi aimante que castratrice. On rit, on pleure: on est bien chez Almodovar."
JDD
Synopsis usuel:

Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 1960, les années 1980 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.
Sortie ciné : 17 mai 2019
Box office France: 797 841 entrées cinéma

Festival de Cannes 2019 : Prix d'interprétation masculine (Antonio Banderas).