Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Bonjour, ce site présente les films qui sortent en dvd, mais j'ai créé aussi un autre site qui permet de savoir quels sont les films qui passent à la télé.Il me serait très utile par exemple que vous me disiez si le site ne vous intéresse pas et ne vous intéressera jamais, ou bien s'il pourrait vous intéresser mais uniquement à la condition qu'il soit présenté autrement, ou qu'il ait d'autres fonctionnalités. Cordialement.
formulaire de contact

Sortie dvd et blu-ray: Grâce à Dieu

Film réalisé en 2018, France-Belgique, par : François Ozon
Durée: 2h17
Genre: Drame
Alexandre, père de famille lyonnais, découvre que le prêtre qui l'avait abusé lorsqu'il était enfant est revenu dans la région et qu'il est toujours en contact avec des enfants. Il décide d'agir pour que ce qu'il a vécu ne puisse se reproduire.
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: inconnue
: 3 juil 2019
: 3 juil 2019
Nombre de votants: 4 074 internautes
8,2  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
1 386
2 688
note: 7,5
note: 8,6
sortie dvd et blu-ray Grâce à Dieu
© Mars Films
< >
vod
dvd blu-ray
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
Trouver le film en VOD
grâce au SERVICE PROPOSÉ PAR LE
La répartition des votes des internautes (IMDb)
21%
ont adoré
sortie dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
56%
aiment vraiment
sortie dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
15%
aiment moyen
sortie dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
2%
n'aiment pas
sortie dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
7%
détestent
sortie dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie dvd et blu-ray Grâce à Dieu):

"François Ozon colle à l’actualité en revenant sur l’affaire du père Preynat accusé de pédophilie."
Le Blog du Cinéma

"François Ozon fait incontestablement la preuve de son talent de cinéaste et signe l’un de ses films les plus aboutis. Parfaitement construit et interprété, croisant le thriller et le film intimiste, il nous embarque pendant plus de deux heures au cœur des tourments vécus par ces anciens scouts, abusés dans leur enfance par le père Preynat, au moment où ils décident de vaincre le poids du silence."
La Croix

"Efficace et très documenté."
Télérama

"Ozon fait preuve d’une acuité et d’un sens de la narration admirables pour évoquer sans manichéisme les motivations diverses des victimes et les non-dits qui gangrènent encore les familles."
Paris Match

"François Ozon signe l'un de ses meilleurs films depuis longtemps avec ce drame en trois mouvements mené comme un palpitant film d'enquête, d'une réelle intelligence dans l'écriture et le point de vue."
Ecran Large

"Dans ce qu'il montre et ne montre pas, ce qu'il dit ou laisse en silence, François Ozon avait beaucoup de moyens d'échouer, créer de mauvaises diversions, dramatiser à outrance, et se placer en démiurge vu la gravité des événements. C'est aussi et surtout là qu'il impressionne, tant il a pris le soin presque clinique de garder une distance, refuser de distribuer les rôles par facilité, et opposer des héros à des monstres."
Ecran Large - Geoffrey Crété

"De façon virtuose, Ozon contourne les codes du film-dossier édifiant pour scruter l’hypocrisie du pouvoir catholique. Un grand film pudique sur la parole et les différentes formes de famille, subie ou choisie. "
Les Inrocks

"Grâce à Dieu doit énormément à son casting, remarquable, alliant l’apparente rigidité (Melvil Poupaud), la bonhomie fragile (Denis Menochet) et une volonté à toute épreuve (Swan Arlaud)."
Abus de Ciné

"Sur le plan des faits - pour autant que l’on puisse en juger - le film semble irréprochable. Le moindre détail, issu des articles de presse ou directement puisé dans les témoignages recueillis, est scrupuleusement reproduit, des lieux aux courriers, en passant par les interviews et les conférences. Les personnages, dont les noms restent peu ou prou les mêmes (seuls ceux des victimes ont subi quelques modifications), ressemblent à s’y méprendre à celles et ceux qui les ont inspirés. Pourtant, dès la première partie du film, cette exactitude absolue induit un certain décalage qui ne fait que s’accroître au fil des scènes : les courriels qu’Alexandre, le premier à avoir porter plainte contre Preynat, échange avec Régine Maire, psychologue mandatée par Barbarin, sonnent étrangement faux, bien que visiblement tirés du dossier. Peut-être parce que le film confond deux choses : d’une part, la vérité, et d’autre part ce que l’on pourrait nommer la « qualité de réel ». À trop vouloir coller à la première, il ne laisse plus à la seconde la possibilité d’advenir."
Critikat - Thomas Lequeu

"Bien entendu, Ozon, brillant casting director, reste un cinéaste trop illustratif, ou plutôt trop littéral. Le mélo et les effets faciles s’invitent souvent dans ce déballage d’affects en souffrance et de familles asphyxiées par les indicibles secrets. La figure du prêtre coupable, elle-même, est tenue à la marge du feu roulant de l’action et loin des questions troublantes que sa persévérance malfaisante (plus de 70 victimes recensées) ne manque pas de poser."
Libération - Didier Péron
Synopsis usuel:

Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi. Mais les répercussions et conséquences de ces aveux ne laisseront personne indemne.
Sortie ciné : 20 février 2019
Box office France: 915 327 entrées cinéma