Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Ils jouent dans des films, ce soir à la télé :
21h05
Gérard Depardieu
Gérard Depardieu
21h05
Valérie Lemercier
Valérie Lemercier
21h15
Channing Tatum
Channing Tatum
21h15
Chris Hemsworth
Chris Hemsworth

Sortie vod, dvd et blu-ray: Kursk

Film réalisé en 2018, Belgique-Luxembourg, par : Thomas Vinterberg
Durée: 1h57
Genre: Historique, Action, Drame, Thriller
Un sous-marin nucléaire russe Koursk s'abîme en mer le 12 août 2000. Malgré les dégâts, une vingtaine de marins ne sont pas encore morts. Mais, pour des raisons politiques, les secours tardent à venir, mettant leurs vies en péril.
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: 13 mars 2019
: 13 mars 2019
: 13 mars 2019
Nombre de votants: 1 893 internautes
7  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
1 321
572
note: 6,8
note: 7,6
sortie vod, dvd et blu-ray Kursk
© EuropaCorp
< >
vod
dvd blu-ray
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
La répartition des votes des internautes (IMDb)
15%
ont adoré
sortie vod, dvd et blu-ray 3D
(notes: 9 et 10)
51%
aiment vraiment
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
25%
aiment moyen
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
6%
n'aiment pas
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
4%
détestent
sortie vod, dvd et blu-ray 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie vod, dvd et blu-ray Kursk):

"Kursk est une plongée dans l'univers étouffant d'une tragédie russe."
Le Point

"Le film se centre sur la vision dite « humaniste » de la tragédie, à travers le destin des marins et de leurs familles, plutôt que sur sa dimension politique."
La Croix

"Très classique dans son déroulement et son style, Kursk n'en est pas moins un bel hommage aux marins disparus, porté par un casting quatre étoiles."
Avoir Alire

"Le romanesque est puissant, mêlé à la portée documentaire sur le fonctionnement et la hiérarchie des hommes et des actes de survie en huis clos sous-marin. Une densité qui marche aussi par le maillage des points de vue : les sous-mariniers coincés sous l'eau, les familles à terre dans l'angoisse, et les autorités, militaires et gouvernementales, entre devoir patriotique et solidarité de marins."
Bande à Part

"Même s'il ne s'agit pas d'un film hollywoodien, mais d'une production franco-belgo-luxembourgeoise, le réalisateur de Festen et La Chasse réserve quelques scènes très spectaculaires sous formes d'explosions et de séquences sous-marines."
20 minutes

"Les fans de Thomas Vinterberg vont juger que le cinéaste n'a jamais signé un long-métrage au déroulé si classique. Mais c'est un film de commande et Vinterberg s'en sort très bien, dirigeant parfaitement des comédiens tous épatants, ménageant le suspense, pointant les hérésies diplomatiques qui ont mené à ce désastre (...)."
Le Parisien

"(...) le montage alterne la longue expectative de ces hommes pris au piège, et le déroulé des événements à terre. Et malheureusement, ces va-et-vient incessants ont tendance à écraser la tension, montrant de manière trop caricaturale les errements diplomatiques (la faute peut-être à Luc Besson, ici producteur, qui aurait demandé à retirer toutes les scènes incluant Vladimir Poutine) et enchaînant les scènes attendues sur la douleur des proches."
Abus de Ciné - Christophe Brangé

"En oubliant volontairement de mentionner Vladimir Poutine, alors Président de la Fédération de Russie et donc responsable de la façon dont son Etat major a géré cette crise, Vinterberg (et sans doute Luc Besson qui ne veut pas prendre le risque de se mettre les russes à dos) ôte tout courage à sa prise de position."
Les Inrocks

"Jamais désagréable à suivre, le récit semble néanmoins coincé dans un sous-régime permanent, comme si Thomas Vinterberg n'osait jamais embrasser la complexité horrifique et l'horreur humaine de ce qu'il décrit."
Ecran Large

"Pour faire revivre la tragédie du Koursk, Luc Besson, ici producteur, a choisi le réalisateur de Festen (1998), une erreur incompréhensible. Que Thomas Vinterberg ne fasse pas tout à fait l'affaire était, en effet, prévisible : il n'a pas le sens du spectaculaire qu'on peut attendre d'un film de sous-marin. Les scènes qui, visuellement, pourraient être les plus fiévreuses laissent une impression de platitude. Et lorsque les rescapés se retrouvent prisonniers dans un espace étouffant, menacés par les eaux comme par la perte d'oxygène, l'intensité ne dépasse pas celle d'un film d'auteur rigide en huis clos."
Telerama - Frédéric Strauss
Synopsis usuel:

Un sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, a fait naufrage en mer de Barents le 12 août 2000. A bord du navire endommagé, vingt-trois marins se battent pour survivre. Pendant ce temps, leurs familles luttent contre les blocages diplomatiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.
Sortie ciné : 7 novembre 2018
Box office France: 118 781 entrées cinéma