Guide Rapide

sorties Vod, Dvd, Blu‑Ray

Ils jouent dans des films, ce soir à la télé :
20h55
Christian Bale
Christian Bale
20h55
George Clooney
George Clooney
21h00
Jennifer Lawrence
Jennifer Lawrence
20h55
Jean-Paul Rouve
Jean-Paul Rouve

Sortie dvd: Fais de beaux rêves

Fai Bei Sogni
Film réalisé en 2016, Italie-France, par : Marco Bellocchio
Durée: 2h10
Genre: Drame, Romance
Massimo - 9 ans - perd sa mère. Personne ne lui explique vraiment la situation. Le prêtre lui dit qu'elle est au paradis et son père qu'elle est devenue un ange. 20 ans plus tard, Massimo est toujours hanté par cette disparition inexpliquée.
Sortie VOD location et vente
Sortie DVD location et vente
Sortie Blu Ray location et vente
: inconnue
: 2 mai 2017
: inconnue
Nombre de votants: 749 internautes
7  /10
sortie dvd blu ray 3D imdb
sortie dvd blu ray 3D allocine
Nombre de votants chez IMDb:
Nombre de votants chez Allociné:
451
298
note: 6,8
note: 7,2
sortie dvd Fais de beaux rêves
© Ad Vitam
< >
dvd blu ray occasion chez Price Minister
dvd blu ray Cdiscount
Vous pouvez louer des dvd (envoyés par la poste) chez: dvd blu ray location chez CineHome
Ou bien Glowria: dvd blu ray location Video Futur

ou encore:
dvd blu ray location Hollystar
Voir toutes les vidéos en qualité normale
ou éventuellement en HD, Dailymotion
  Youtube
La répartition des votes des internautes (Allocine + IMDb)
11%
ont adoré
sortie dvd 3D
(notes: 9 et 10)
57%
aiment vraiment
sortie dvd 3D barre pourcentage
(notes: 7 et 8)
29%
aiment moyen
sortie dvd 3D barre pourcentage
(notes: 5 et 6)
2%
n'aiment pas
sortie dvd 3D barre pourcentage
(notes: 3 et 4)
1%
détestent
sortie dvd 3D barre pourcentage
(notes: 1 et 2)
Aperçu des critiques de la presse Internet (sortie dvd Fais de beaux rêves):

"Fais de beaux Rêves est une oeuvre remarquable, portée par une pureté des sentiments, où les secrets et les non-dits de l’enfance peuvent dicter une vie."
Le Blog du Cinéma

"Ce drame sombre, mais fluide, jongle adroitement avec les flashbacks pour explorer avec sensibilité un gouffre affectif hanté par le deuil sans fin d'une mère fusionnelle. Classique mais zébrée de fulgurances, la mise en scène sert avec brio la richesse d'un scénario autobiographique (...)."
Paris Match

"Ce récit d’un traumatisme d’enfance est saisissant de finesse et d’intensité."
Avoir Alire

"Bellocchio vient nous chercher là où on ne l’attend pas, et livre un film profondément émouvant, tout en étant dépourvu d’émotions artificielles ou construites. Au contraire, par la finesse de son montage, il nous rappelle que la vie n’est pas une histoire linéaire ; et que ce n’est pas vraiment une histoire au moment où on la vit. C’est une succession d’événements dont on ne comprendra l’importance que plus tard."
Bande à Part

"Si Marco Bellocchio ne croit pas en Dieu (il dénonce une fois encore les méfaits et les mystifications de la religion), au moins croit-il dans la cure, l'amélioration de soi et du monde. Fais de beaux Rêves, souvent poignant, aboutit à une sorte de délivrance (...)."
Telerama

"Fais de beaux Rêves est tiré d’un roman à succès de Massimo Gramellini. (...) assez étrangement, Marco Bellocchio semble parfois avoir eu du mal à se dégager de certaines facilités de ce roman : on y sent un peu trop, à certains moments, les rouages un peu trop huilés d’un roman traitant d’un sujet de société à la mode. Quelques clichés un peu faciles font des bouloches dans le tissu. Rien de rédhibitoire, pourtant."
Les Inrocks

"Fais de beaux Rêves est un drame sans âme. (...) l’émotion reste plombée par une mise en scène sans relief qui se contente uniquement de montrer un homme dépressif sans chercher à développer la moindre variation de son état."
Abus de Ciné

"Plusieurs acteurs/personnages manquent sérieusement de charisme. (...) Les images, bien que soignées, travaillées en fonction de l’époque à laquelle elles renvoient, ne nous ont pas séduit, non plus que les décors - Seigneur, quelles affreuses crèches de Noël ! L’ univers du football - les vues sur le stade de Turin, sur les supporters en liesse, les banderoles ? Ce n’est pas du rêve, c’est un cauchemar esthétique. La plupart des scènes où le protagoniste se retrouve en une situation qui évoque son passé, son vécu, ou, au contraire, ce qu’il n’a pas vécu, n’est pas encore en mesure de vivre, sont attendues, pesantes, parfois ridicules…"
Culturopoing
Synopsis usuel:

Turin, 1969. Massimo, un jeune garçon de neuf ans, perd sa mère dans des circonstances mystérieuses. Quelques jours après, son père le conduit auprès d’un prêtre qui lui explique qu’elle est désormais au Paradis. Massimo refuse d’accepter cette disparition brutale. Année 1990. Massimo est devenu un journaliste accompli, mais son passé le hante. Alors qu’il doit vendre l’appartement de ses parents, les blessures de son enfance tournent à l’obsession…
Sortie ciné : 28 décembre 2016